Les femmes lancent les hostilités : Les Arts martiaux

Femmes

De plus en plus de femmes poussent aujourd’hui les portes des salles réservées aux sports de combat. Mais derrière elles, vous trouverez autant de disciplines que d’occasions de se la jouer  » la femme qui n’a pas froid aux yeux « .Cap sur les tendances de l’année!

 

La boxe

Le plus populaire des sports de combat a redoré son blason grâce au film de Clint Eastwood,  » Million Dollar Baby « . Aujourd’hui, on enfile toujours ses gants mais on a le choix entre plusieurs variantes : Anglaise, kick boxing, boxe thailandaise , (attention les coups de pieds !),et même le MMA (mixte martial Arts).Il ne vous reste plus qu’à monter sur le ring !

Le jiu-jitsu brésilien

Son nom signifie  » art doux  » ou  » technique de souplesse  » en japonais. Voilà qui devrait réjouir celles qui jusqu’à maintenant étaient effrayées de devoir un jour aller au bureau avec des béquilles ou un énorme cocard. Même si l’on retrouve les techniques nippones de luxation, projection et strangulation, il s’agit d’un art martial non violent. Le principe de base du Ju Jitsu est l’utilisation de la force de l’adversaire. Cela en fait tout naturellement une discipline praticable par toutes, quel que soit son gabarit.

Le krav maga

Cette technique d’auto-défense israélienne  est utilisée par de nombreuses polices et troupes d’élite internationales. L’objectif : apprendre à se défendre simplement et naturellement. La logique n’est pas esthétique, la priorité est donnée à l’efficacité. Ici tous les coups sont permis. Mais attention, on vous apprendra également à gérer une situation de combat, la prévenir et l’éviter, même si vous portez une jupe et des talons !

Le Penchak silat

Le Penchak-silat est un art martial d’origine Indonésienne, extrêmement redoutable lorsque vous pratiquez sérieusement le pionnier en Europe est Charles Joussot « Fisfo system ».

Le MMA

Le MMA ou les « Arts martiaux mixtes » sont un mélange d’arts martiaux et de sport de combat, avec des règles bien établis, à ne pas confondre avec une simple bagarre de rue.

Pourquoi choisir un sport de combat

Mesdames, vous cherchez un sport qui soit à la fois ludique et efficace pour vous faire un corps de rêve, excellent pour le moral et qui plus est amusant ? Parmi les sports de combat, vous trouverez forcément une discipline à la hauteur de vos exigences.

Ce type de sport muscle toutes les parties du corps : biceps, triceps, dorsaux, fesses, abdos… tout y passe. Le raffermissement total est garanti ! Cerise sur le gâteau : vous gagnerez également en souplesse et en endurance. Mais combattre permet également de maitriser son corps, et donc de mieux l’aimer. On s’affirme, on acquiert une confiance en soi incroyable et bien sûr on évacue son stress tout en apprenant à contrôler son agressivité. Bon point pour vous si vous réussissez à garder ces acquis en dehors de la salle de sport, et notamment au bureau !

Se défouler, donner des coups, faire des prises, ou prendre certaines postures, c’est fatiguant et c’est bien là tout l’intérêt. Vous faites travailler votre corps et votre cardio tout en vous amusant et sans vous en rendre compte. Par ailleurs, vous apprenez à vous défendre et à gérer une éventuelle situation d’attaque. Parfait pour vous Mesdames qui aimez sortir le soir sans chaperon.

En dépit d’une image masculine liée à la dimension  du combat, la peur de coups et de bleus, les femmes peuvent parfaitement enfiler les gants, kimonos et autres accessoires nécessaires à la pratique de ces sports. Avis aux têtes brûlées, les hommes adorent voir les femmes jouer les amazones ! Alors n’hésitez plus à vous lancer et soyez sport ! Rendez-vous sur notre forum pour plus de renseignements.

Cliquez sur l’image
pour vous inscrire

Forum soyezsport.com

Comment vaincre l’incertitude par le sport

cool (2)Je n’aime pas les situations d’incertitude cela me stresse ; le sport va-t-il contribuer à mon retour au calme ?

Comme d’habitude nous avons pris le dictionnaire afin de connaitre l’étymologie du mot incertitude, voici ce nous avons trouvé « État de quelqu’un qui ne sait quel parti prendre, ou état plus ou moins préoccupant de quelqu’un qui est dans l’attente d’une chose incertaine ».Ah ! Intéressant mais …

Approfondissons les choses

Voici ce que nous pouvons dire sur la notion d’incertitude. Elle implique l’idée d’inconnu, d’une réalité qui change, et pour certains une idée de faiblesse. Nous cherchons tous des sources de certitude, des emplois qui ne changent pas et un sentiment de sécurité qui dure toujours (mariage, lieu d’habitation et autres)

Prenons un exemple concret, une personne qui est désireuse de passer un concours  de sapeur-pompier et malgré une préparation physique poussée, reste incertaine de ses capacités !

Cette incertitude nait de la conjonction de situations qui mélangent un contrôle faible sur l’évènement en lui-même (leconcours), des facteurs d’imprévisibilités (heure, le transport…) de la nouveauté (premier concours), qui menacent directement ou indirectement  l’égo. Ce phénomène engendre des dialogues internes du genre « je ressens que je ne maitrise pas la situation et je ne sais pas ce qu’il peut se passer ceci me fait douter de mes capacités ». Pas besoin de vous dire qu’avec  ce genre de dialogue cette personne a de grandes chances d’échouer.Alors pourquoi ne pas accepter simplement l’incertitude du moment et changer d’attitude ?

« Dans  la nature rien est fixe, tout est mouvement »…Lao Tse

L’incertitude et le changement

Prendre la décision de changer crée un déséquilibre émotionnel temporaire, ce qui peut être très perturbant, à tel point qu’il peut nous arriver à tous de rester passifs et inactifs face à une situation familière même si elle ne nous convient pas et  nous rend malheureux. L’argument le plus classique est «je sais ce que je perds, mais je ne sais pas ce que je vais gagner ».

En réalité cette croyance populaire se justifie par le fait de vivre quelque chose de familier et prédictible. Évidement elle est le reflet d’une peur qui pousse à l’inaction

La peur du jugement et l’incertitude

Sortir de sa zone de confort et rentrer dans la zone d’incertitude  nous met dans une position où nous pourrons peut-être être critiqués par les autres. Des pensées telles que  « qu’est-ce que les autres vont dire ou si je me trompe tout le monde le saura » peuvent faire basculer la balance d’un côté plutôt que de l’autre.

Défiez  l’incertitude pour en faire un moteur

Apprendre à gérer l’inconfort et la peur du jugement créés par l’incertitude sont deux aptitudes à développer afin  de passer de l’inaction à l’action, du confort passif à l’ouverture et  la curiosité.

Comment ?

Eh bien en changeant vos formulations, traiter la solution et non le problème c’est ainsi que la question «  Comment pourrais-je éliminer l’incertitude du moment ? » devient après reformulation « Comment puis-je me sentir à l’aise », ou « Comment puis-je m’appuyer sur cette incertitude pour en faire un moteur ».

Et le sport dans tout cela !

Récapitulons, l’incertitude est avant tout psychique puis elle crée un inconfort physique qui à son tour peux nous inhiber. Pour pallier à cela, la pratique d’un sport  nécessitant une concentration combinée à des efforts physiques parait l’idéal ex : Yoga. En effet vous devez gérer à la fois vos pensées et votre corps

Relaxer vous et libérez-vous du résultat !

Permettez-vous de profiter des choses qui vont bien, arrêtez de vous focaliser sur ce qui ne va pas ! Généralement vos pensées sont exagérées par rapport à la réalité des faits ! La vie est remplie de situations incontrôlables que vous le vouliez ou non, la terre ne s’arrêtera pas de tourner pour vous. Plus nous passons du temps à regarder cette incertitude en face, plus nous devenons experts pour y faire face alors Soyez sport

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

 

Comment trouver la motivation pour faire du sport ?

filles-sportives

Qu’est-ce que la motivation ?
Voyons voir ce que l’on nous propose sur le web, après quelques minutes de recherche nous trouvons une définition qui nous semble à peu près compréhensible :
La motivation se manifeste habituellement par un déploiement d’énergie ! Ok  très bien mais quelle type d’énergie : chimique, mécanique ou  les deux ?
Ayant suivi et préparer des sportifs de tous niveaux, voici ce que l’expérience nous dit sur la motivation.
La motivation à elle seule ne déclenche pas votre énergie, car  il n’en résulte aucune action
« je suis super motivé !!! Oui c’est bien !Mais pour quoi faire ?».

Sans objectif précis votre motivation est insuffisante, vous commencez à comprendre pourquoi certaines personnes  deviennent esclaves  de régimes  alimentaires en tout genre. Chaque été elles sont motivées par le fait de  « briller » dans leur maillot de bain,  mais une fois que la saison estivale est passée, elles supportent un violent rebond pondéral!

Cet exemple nous montre l’importance de la synergie entre la motivation « le moteur, l’envie, la possibilité… », et le but « ce que vous voulez vraiment ». Cette association donnent naissance à la première action que vous allez exécuter.

La confiance en soi est-elle primordiale pour être motivé ?

Partons d’un principe simple lorsque vous êtes vraiment  motivés et que vous savez ce que vous voulez, vous ressentez une énergie positive, vous êtes déterminé «prêt à agir». Par déduction cela vous rassure et a donc une influence sur la confiance en soi.

Vous réussissez à décrocher un entretien professionnel (la motivation), pour un poste que vous désirez vraiment (le but)! Vous connaissez vos compétences et vous êtes préparés! Vous visualisez votre réussite! Ces renforcements positifs développent votre confiance en vous ils augmentent vos chances de réussites, même si le résultat n’est pas celui que vous souhaitez, vous ne serez pas déçu par votre performance, car c’est bien ce qui compte «  ne pas se décevoir »… ? Alors Soyez sport

 

Les effets du sport sur la santé !

 

Les effets du sport sur la santé !

Soyez sportLe sport rend plus intelligent

L’amalgame « muscle plein tête vide » sonne de plus en plus faux. Plusieurs études ont montré que les sports d’endurance tel que la course et le ski de fond, lorsqu’ils sont pratiqués de manière raisonnable, facilite le transport de l’oxygène des poumons jusqu’aux territoires les plus profonds de l’organisme et excitent ainsi efficacement les commandes cérébrales

Le sport renforce  les os

La charpente de  l’être humain est continuellement soumise à l’action des cellules qui fabriquent ou détruisent les substances osseuses. Les tensions exercées par une activité physique constituent un stimulant nécessaire au maintien de l’équilibre délicat qui existe entre les deux

Le sport consolide le cartilage

Une activité physique est nécessaire à une bonne nutrition du cartilage. Lorsqu’une articulation est immobilisée pendant une longue durée, le cartilage s’amincit et se fragilise

Le sport améliore la qualité du vieillissement

Le sport  repousse les seuils de sarcopenie et d’ostéoporose (vieillissement de la masse musculaire et du système osseux) impactant positivement toute la structure du corps (os, tendons, articulations, hormones…)

Le sport sert d’exutoire. La libération de différentes hormones provoque une sensation de légèreté et permet de mieux appréhender la morosité quotidienne

Le sport développe le cœur. Le myocarde est un muscle strié squelettique, plus il travaille, plus il grossit et plus il réduit ses pulsations par minute. Il apporte ainsi les nutriments nécessaires au bon fonctionnement du corps par l’intermédiaire de la circulation sanguine. Cet équilibre diminue les risques de pathologies cardiovasculaires (hypertension, diabète type 2…)

Le sport fluidifie le sang

Une activité sportive (ex la marche) augmente la fréquence cardiaque et la vascularisation. Cette synergie favorise l’élimination des déchets et augmente les cellules mitochondriaux (cellules oxygènes). L’inactivité favorise la stase sanguine, surtout en position assise sur chaise par exemple, le retour du sang vers le cœur est bloqué par le bord du siège qui vient comprimer les artères fémorales, donc si cela arrive faites une pause et marchez !

Le sport facilite le transit intestinal

Dès que vous êtes en position « debout » vous avez une action sur les muscles superficiels qui protège vos viscères…le grand droit « les abdos » ! Si par exemple, vous ajoutez une séance de squats vous aurez une très forte action sur votre ventre donc sur votre transit

Le sport aide à dormir

L’activité sportive accentue la profondeur du sommeil. C’est pourquoi elle a  de l’effet  sur toutes les phases du sommeil, mais cet effet n’existe que si le sportif utilise un certain niveau de son de son VO2 max, c’est-à-dire un certain pourcentage de sa capacité respiratoire

Le sport aide à mincir

Associé avec une bonne hygiène de vie le sport facilite l’amincissement. A condition de respecter la formule dite « manger moins et dépenser plus »

Aujourd’hui!

Depuis plus de 20 ans, la science reconnaît les bienfaits du sport sur la santé. Une grande enquête menée auprès de 8 000 personnes réalisée par le Journal des Femmes et Santé-Médecine indique que les français connaîtraient les effets de l’activité physique sur le poids mais beaucoup moins sur la santé. Les médecins sont quant à eux peu nombreux à prescrire du sport en prévention à leurs patients et reconnaissent  un manque de communication avec les professionnels de la remise forme.

Le risque de développer une maladie est pourtant diminuée avec la pratique d’exercices et pourrait réduire ainsi les frais de santé qui peuvent être très élevés en cas de maladies chroniques. Les professionnels de la santé sont encore trop retissant pour faire appel régulièrement au coach sportif. C’est pour cela que nous avons 10 années de retard sur nos amis anglo-saxons, suédois et australiens ? Sans doute  attendons-nous que le taux d’obésité morbide ait atteint son paroxysme ?

Nous pourrions écrire des pages entières sur les bienfaits du sport comme sur l’anxiété et la dépression, les lombalgies, les maladies musculo-squelettiques, la sexualité… De plus, le sport exerce un rôle psychosocial : il renforce l’estime de soi, il permet l’intégration à un milieu social et limite ainsi certains problèmes d’isolement.

La plupart d’entre vous diront « Ouais rien de nouveau je suis au courant ! ». Effectivement rien de nouveau, hormis le nombre de vies qui auraient pu être prolongées avec une meilleure hygiène de vie et une activité sportive régulière….

Vous le savez certes !

Mais l’appliquez-vous ou attendez-vous que  la vie décide pour vous ? …soyez sport !

Pratiquer une activité sportive peut comporter certains risques. Prenez rendez-vous chez votre médecin  il vérifiera votre état de santé, ne prenez pas à la légère cette recommandation.

http://soyezsport.com/portrait-dune-sportive/

Mon enfant veut arrêter les activités sportives extrascolaires ?

activité extra scolaire Vous vous demandez sans doute pourquoi?  Votre petit bambin abandonne-t-il une activité sportive au bout de trois mois alors qu’il vous a littéralement pris la tête pour s’inscrire ? Ou bien il change de discipline chaque année…Eh bien…Franchement nous n’en savons rien nous ne sommes tout simplement pas dans sa tête.

Essayons de changer d’angle de vue…

Si vous étiez à la place de votre enfant, qu’est ce qui ferait que vous changeriez de discipline chaque année? Une mauvaise ambiance? Pas d’amis sportifs? Un coach endormi ou qui ne s’occupe pas de vous? La liste peut-être très longue…

Contrairement à ce que vous pensez votre enfant a une idée bien précise de ce qu’il veut faire, …Vous plaire !!!! Il y a de grande chance pour que votre enfant veuille vous ressembler.

Pour lui permettre de mieux choisir, vous pouvez l’aiguiller surtout si c’est sa première activité. Par exemple, vous pourrez visionner ensemble les innombrables flux de vidéos de sport sur le net et surtout n’hésitez pas à proposer des cours d’essais.

Pour le cours d’essai, assurez-vous d’arriver à l’heure et ne faites pas l’erreur de partir mais RESTEZ jusqu’à la fin et vous saurez immédiatement ce qu’il en est.

Demandez vous si la pédagogie du coach correspond au caractère de votre enfant, c’est un élément nécessaire pour assurer le bon déroulement de l’apprentissage de votre enfant. Certes, dans un monde parfait le coach devrait s’adapter à votre enfant, mais les activités sportives extrascolaires subissent de plein fouet le phénomène de la quantité au détriment de la qualité. Parfois, le coach doit gérer plus de 20 enfants par cours. Afin de préserver la sécurité et le calme dans son cours le coach fait parfois preuve de discipline. Certains parents et enfants ne sont pas préparés à ce genre de pédagogie ce qui entraine parfois des querelles…

La démotivation hivernale

Le plus souvent, la démotivation des enfants est une banale baisse de régime. On est en hiver, il fait froid, la nuit tombe tôt, les enfants sont fatigués, sans compter les microbes qui s’ajoutent à la danse… autant d’éléments qui donnent furieusement envie de rester à la maison. C’est à ce moment précis qu’il faut l’accompagner à l’entrainement, si vous avez la possibilité bien évidement. Mais si votre enfant est malade, suspendez l’activité sportive en fonction des recommandations de votre médecin.

Le rejet total : un cas plutôt rare

Il peut aussi arriver que l’enfant fasse un vrai rejet. Dans ce cas, heureusement rare, vous le savez assez vite, car l’enfant se bloque ou pleure à chaque fois qu’il faut y aller. Les causes sont variables et nous ne les exposerons pas volontairement car nous pensons que vous connaissez suffisamment votre enfant. En aucun cas vous devez forcer votre enfant pour aller à l’entrainement. L’abandon de l’activité est la seule solution dès qu’il y a de la souffrance.

La voie du coach privée

Nos amis canadiens  ont très vite compris les bienfaits d’un coach privé pour enfants. A contrario, dans l’hexagone, nous pensons souvent qu’un coach privé rime avec «trop chère».

Nous le répétons encore une fois qu’est-ce que vous voulez vraiment pour votre enfant ? Qu’il s’amuse, qu’il progresse, qu’il ait confiance en lui…ou,vous cherchez juste une garderie ? C’est à vous qu’appartient la décision.

Pratiquer une activité sportive peut comporter certains risques. Prenez rendez-vous chez votre médecin  il vérifiera votre état de santé, ne prenez pas à la légère cette recommandation.

Les conseils pour combiner la force à l’endurance

Bonjour à tous, merci pour vos questions, nous prendrons le temps d’y répondre par vidéo.  Beaucoup de sportifs veulent être à la fois fort et endurant. Les femmes qui pratique la musculation se posent souvent la même question « est ce que je vais ressembler à un homme en pratiquant la musculation »  voici quelques conseils.

[contact-form-7 404 "Not Found"]

Mister Puma Az l’animal, cascadeurs professionnels