Les effets du sport sur la santé !

Soyez sportLe sport rend plus intelligent

L’amalgame « muscle plein tête vide » sonne de plus en plus faux. Plusieurs études ont montré que les sports d’endurance tel que la course et le ski de fond, lorsqu’ils sont pratiqués de manière raisonnable, facilite le transport de l’oxygène des poumons jusqu’aux territoires les plus profonds de l’organisme et excitent ainsi efficacement les commandes cérébrales

Le sport renforce  les os

La charpente de  l’être humain est continuellement soumise à l’action des cellules qui fabriquent ou détruisent les substances osseuses. Les tensions exercées par une activité physique constituent un stimulant nécessaire au maintien de l’équilibre délicat qui existe entre les deux

Le sport consolide le cartilage

Une activité physique est nécessaire à une bonne nutrition du cartilage. Lorsqu’une articulation est immobilisée pendant une longue durée, le cartilage s’amincit et se fragilise

Le sport améliore la qualité du vieillissement

Le sport  repousse les seuils de sarcopenie et d’ostéoporose (vieillissement de la masse musculaire et du système osseux) impactant positivement toute la structure du corps (os, tendons, articulations, hormones…)

Le sport sert d’exutoire. La libération de différentes hormones provoque une sensation de légèreté et permet de mieux appréhender la morosité quotidienne

Le sport développe le cœur. Le myocarde est un muscle strié squelettique, plus il travaille, plus il grossit et plus il réduit ses pulsations par minute. Il apporte ainsi les nutriments nécessaires au bon fonctionnement du corps par l’intermédiaire de la circulation sanguine. Cet équilibre diminue les risques de pathologies cardiovasculaires (hypertension, diabète type 2…)

Le sport fluidifie le sang

Une activité sportive (ex la marche) augmente la fréquence cardiaque et la vascularisation. Cette synergie favorise l’élimination des déchets et augmente les cellules mitochondriaux (cellules oxygènes). L’inactivité favorise la stase sanguine, surtout en position assise sur chaise par exemple, le retour du sang vers le cœur est bloqué par le bord du siège qui vient comprimer les artères fémorales, donc si cela arrive faites une pause et marchez !

Le sport facilite le transit intestinal

Dès que vous êtes en position « debout » vous avez une action sur les muscles superficiels qui protège vos viscères…le grand droit « les abdos » ! Si par exemple, vous ajoutez une séance de squats vous aurez une très forte action sur votre ventre donc sur votre transit

Le sport aide à dormir

L’activité sportive accentue la profondeur du sommeil. C’est pourquoi elle a  de l’effet  sur toutes les phases du sommeil, mais cet effet n’existe que si le sportif utilise un certain niveau de son de son VO2 max, c’est-à-dire un certain pourcentage de sa capacité respiratoire

Le sport aide à mincir

Associé avec une bonne hygiène de vie le sport facilite l’amincissement. A condition de respecter la formule dite « manger moins et dépenser plus »

Aujourd’hui!

Depuis plus de 20 ans, la science reconnaît les bienfaits du sport sur la santé. Une grande enquête menée auprès de 8 000 personnes réalisée par le Journal des Femmes et Santé-Médecine indique que les français connaîtraient les effets de l’activité physique sur le poids mais beaucoup moins sur la santé. Les médecins sont quant à eux peu nombreux à prescrire du sport en prévention à leurs patients et reconnaissent  un manque de communication avec les professionnels de la remise forme.

Le risque de développer une maladie est pourtant diminuée avec la pratique d’exercices et pourrait réduire ainsi les frais de santé qui peuvent être très élevés en cas de maladies chroniques. Les professionnels de la santé sont encore trop retissant pour faire appel régulièrement au coach sportif. C’est pour cela que nous avons 10 années de retard sur nos amis anglo-saxons, suédois et australiens ? Sans doute  attendons-nous que le taux d’obésité morbide ait atteint son paroxysme ?

Nous pourrions écrire des pages entières sur les bienfaits du sport comme sur l’anxiété et la dépression, les lombalgies, les maladies musculo-squelettiques, la sexualité… De plus, le sport exerce un rôle psychosocial : il renforce l’estime de soi, il permet l’intégration à un milieu social et limite ainsi certains problèmes d’isolement.

La plupart d’entre vous diront « Ouais rien de nouveau je suis au courant ! ». Effectivement rien de nouveau, hormis le nombre de vies qui auraient pu être prolongées avec une meilleure hygiène de vie et une activité sportive régulière….

Vous le savez certes !

Mais l’appliquez-vous ou attendez-vous que  la vie décide pour vous ? …soyez sport !

Pratiquer une activité sportive peut comporter certains risques. Prenez rendez-vous chez votre médecin  il vérifiera votre état de santé, ne prenez pas à la légère cette recommandation.

http://soyezsport.com/portrait-dune-sportive/

Mon enfant veut arrêter les activités sportives extrascolaires ?

activité extra scolaire Vous vous demandez sans doute pourquoi?  Votre petit bambin abandonne-t-il une activité sportive au bout de trois mois alors qu’il vous a littéralement pris la tête pour s’inscrire ? Ou bien il change de discipline chaque année…Eh bien…Franchement nous n’en savons rien nous ne sommes tout simplement pas dans sa tête.

Essayons de changer d’angle de vue…

Si vous étiez à la place de votre enfant, qu’est ce qui ferait que vous changeriez de discipline chaque année? Une mauvaise ambiance? Pas d’amis sportifs? Un coach endormi ou qui ne s’occupe pas de vous? La liste peut-être très longue…

Contrairement à ce que vous pensez votre enfant a une idée bien précise de ce qu’il veut faire, …Vous plaire !!!! Il y a de grande chance pour que votre enfant veuille vous ressembler.

Pour lui permettre de mieux choisir, vous pouvez l’aiguiller surtout si c’est sa première activité. Par exemple, vous pourrez visionner ensemble les innombrables flux de vidéos de sport sur le net et surtout n’hésitez pas à proposer des cours d’essais.

Pour le cours d’essai, assurez-vous d’arriver à l’heure et ne faites pas l’erreur de partir mais RESTEZ jusqu’à la fin et vous saurez immédiatement ce qu’il en est.

Demandez vous si la pédagogie du coach correspond au caractère de votre enfant, c’est un élément nécessaire pour assurer le bon déroulement de l’apprentissage de votre enfant. Certes, dans un monde parfait le coach devrait s’adapter à votre enfant, mais les activités sportives extrascolaires subissent de plein fouet le phénomène de la quantité au détriment de la qualité. Parfois, le coach doit gérer plus de 20 enfants par cours. Afin de préserver la sécurité et le calme dans son cours le coach fait parfois preuve de discipline. Certains parents et enfants ne sont pas préparés à ce genre de pédagogie ce qui entraine parfois des querelles…

La démotivation hivernale

Le plus souvent, la démotivation des enfants est une banale baisse de régime. On est en hiver, il fait froid, la nuit tombe tôt, les enfants sont fatigués, sans compter les microbes qui s’ajoutent à la danse… autant d’éléments qui donnent furieusement envie de rester à la maison. C’est à ce moment précis qu’il faut l’accompagner à l’entrainement, si vous avez la possibilité bien évidement. Mais si votre enfant est malade, suspendez l’activité sportive en fonction des recommandations de votre médecin.

Le rejet total : un cas plutôt rare

Il peut aussi arriver que l’enfant fasse un vrai rejet. Dans ce cas, heureusement rare, vous le savez assez vite, car l’enfant se bloque ou pleure à chaque fois qu’il faut y aller. Les causes sont variables et nous ne les exposerons pas volontairement car nous pensons que vous connaissez suffisamment votre enfant. En aucun cas vous devez forcer votre enfant pour aller à l’entrainement. L’abandon de l’activité est la seule solution dès qu’il y a de la souffrance.

La voie du coach privée

Nos amis canadiens  ont très vite compris les bienfaits d’un coach privé pour enfants. A contrario, dans l’hexagone, nous pensons souvent qu’un coach privé rime avec «trop chère».

Nous le répétons encore une fois qu’est-ce que vous voulez vraiment pour votre enfant ? Qu’il s’amuse, qu’il progresse, qu’il ait confiance en lui…ou,vous cherchez juste une garderie ? C’est à vous qu’appartient la décision.

Pratiquer une activité sportive peut comporter certains risques. Prenez rendez-vous chez votre médecin  il vérifiera votre état de santé, ne prenez pas à la légère cette recommandation.

Les bandes élastiques

bandes élastiquesEncore une fois nous n’avons rien inventé !
D’abord elles étaient en caoutchouc, puis en tube chambre à air pour finir en latex ou en plastique.

Historique
Les bandes ou les résistances élastiques sont utilisées depuis plus d’un siècle dans l’entrainement de force. Le pionnier du culturisme, Friedrich Wilhelm Mueller (1867-1925), fut le premier à les utiliser d’ailleurs pendant des décennies, elles ont porté son Pseudo « Les sandows ». Les années passèrent et différents acteurs venus du monde du cirque promettaient la santé, la forme et la force grâce aux bandes en caoutchouc. Aux USA dans les années 50, celle qu’on appelait la maman du fitness Mme Palmer Paige créa des programmes spécifiques conçus pour les femmes. C’est seulement à la fin des années 70, qu’un groupe de kinésithérapeutes ont l’idée de concevoir les bandes élastiques avec du latex. Ils codifieront les niveaux de résistances par couleurs et leur usage restera médical. Dans le monde du sport il était hors de question de remplacer la fonte par des élastiques, il fallut attendre le milieu des années 80 pour qu’un athlète de force du nom de Louis Simmons décide d’épaissir la structure des élastiques. Ce fut un succès car les élastiques permettaient de fournir des dizaines kilogrammes en tension.

Aujourd’hui !
Vous avez un large choix d’élastiques. Il est intéressant d’en avoir plusieurs de différents niveaux de résistance.Il est  important d’apprendre la maîtrise des mouvements.freinant lors de la phase négative et en contrôlant lors de la phase positive. En gros faîtes attention lorsque l’élastique reprend sa forme initiale vous risqueriez d’avoir des surprises.

Principe de base
Les  bandes élastiques sont dotées d’une résistance variable plus vous étirez une bande élastique et plus la résistance que vous rencontrerez sera grande.

L’intérêt principal
Elles s’adaptent  aux mouvements humains, et plus précisément aux courbes de forces qui sont générées les leviers articulaires d’un exercice.

L’intérêt pour les sportifs
Elles permettent  d’accélérer la phase négative (lorsque le muscle se décontracte) et ainsi de profiter d’une phase positive (lorsque le muscle se contracte) plus explosive mais gare aux tendons. C’est un excellent outil pour les boxeurs.

Élastique = Puissance, force ?
La puissance est le produit de la force et de la vitesse. Elle est donc influencée par ces deux paramètres. L’explication la plus probable concernant le bénéfice des bandes élastiques sur la production de puissance est que l’accélération lors de la phase de contraction dure plus longtemps, ce qui permet une production supérieure de force, et donc de puissance.

A vos élastiques… Prêts…Partez
Les bandes élastiques sont d’excellentes alternatives à la fonte, elles permettent d’augmenter les capacités physiques, toutefois, il sera nécessaire de prendre quelques précautions lors de achat et de l’utilisation:

  1. Vérifier l’état de votre bande élastique
  2. Vérifiez le niveau de résistance souhaitée
  3. Méfiance lorsque la bande élastique reprend sa forme initiale

Nous le répèterons jamais assez, nous avons tous des capacités physiques différentes, donc prenez en compte les vôtres et croyez en vous et soyez sport.
Pratiquer une activité sportive peut comporter certains risques. Prenez rendez-vous chez votre médecin  il vérifiera votre état de santé, ne prenez pas à la légère cette recommandation.

 

 

 

 

Sports et activités physiques

sport-ou-activité-sportive-300x199Aujourd’hui, on essaie de faire une différence entre sport et activité physique. L’activité physique implique tout mouvement qui peut être effectué dans le courant d’une journée et qui engendre une dépense d’énergie plus élevée que celle au repos.

Ce qu’en déduisent les spécialistes de la santé

En ce qui concerne la santé, la seule nécessité est de faire une activité physique et pas nécessairement une activité sportive avec les contraintes et les règlements que cela implique. Une heure d’activité physique tous les jours sous forme de marche, de vélo ou de tout autre mouvement suffit à s’assurer de profiter de tous les bénéfices de l’activité physique.

Un avis de coach

Les bénéfices de l’activité physique sont limités. Il y a bien longtemps que nos amis canadiens ont démontré l’importance de l’association du physique et du psychique or ce n’est le cas lorsque vous pratiquez une activité physique, puisque vous obligé votre cerveau à faire plusieurs choses à la fois donc vous êtes moins concentré ex : « Raconter sa journée pendant que lors d’une course à pieds ».De plus pour avoir un résultat sur votre santé, vous devez bouger au moins les deux tiers de votre corps ce qui n’est pas le cas de tout le temps le cas avec l’activité physique.

Conclusion

Aujourd’hui nous le savons tous, bouger et manger sainement permet de réduire les risques de maladies cardiovasculaires et par conséquence, de vivre plus longtemps. Si vous êtes plutôt actif, le sport ne fera qu’amplifier votre énergie et alimentera votre motivation à contrario si vous êtes du genre pantouflarde l’activité physique est un bon moyen pour rester en forme à condition d’avoir une certaine régularité. Rappelez-vous que l’une des propriétés principales de l’être humain est de se mouvoir.

Pratiquer une activité sportive peut comporter certains risques. Prenez rendez-vous chez votre médecin il vérifiera votre état de santé, ne prenez pas à la légère cette recommandation, vous seriez surpris de savoir le nombre de personnes qui ont une déficience cardiaque sans le savoir. 

Comment maigrir efficacement ?


Vos baskets sont-elles idéales pour votre entrainement ?

basket 2 (1)Lorsque vous pratiquez une activité sportive, votre pied a tendance à glisser vers l’avant de plusieurs millimètres, voire d’un centimètre. Si vous y ajoutez la chaleur, vos pieds deviennent une vraie centrale à charbon, je vous laisse vous rappelez les sensations que vous avez lorsque vous enlevez vos chaussures après votre deux heures de training. Vous avez cette impression d’avoir les pieds qui ont doublé de volume!

Afin d’améliorer la vie de votre voute plantaire voici quelques principes de bases pour acheter des baskets.

Clarifier  ce que vous  voulez faire  avec cet achat !

Fixer vous un prix, choisissez votre activité sportive, définissez  votre nombre de séances par semaine ou le nombre de kilomètres par séance…Demandez-vous pourquoi cet achat ?

Choisissez votre basket en fonction de votre activité sportive

Évitez par exemple les baskets à semelle plate pour courir de type baskets pour la boxe; même pour une course légère de quelques minutes! La semelle est si plate que vous allez augmenter vos risques de tendinites aux voutes plantaires, ce qui est fort désagréable.

Votre taille de pieds

Rappelez-vous vos pieds vont subir différents frottements donc vos chaussures d’entrainement, qui seront souvent supérieures d’une-demi taille voire d’une taille par rapport à vos chaussures de ville.

Votre poids

Les pieds supportent le poids de votre charpente, si vous y ajoutez des mouvements, vous comprenez bien qu’il aura une incidence sur vos articulations et sur vos pieds. En quelque sorte les baskets servent de remparts aux ondes de chocs provoquées par l’activité sportive, votre poids doit donc être pris en compte.

Pronation ou supination

foulée sportive 2

 

 

 

 

 

 

 

 

Le poids de vos baskets

Il sera adapté en fonction de vos performances et de votre niveau d’exigence. Les baskets qui sont en dessous de 350gr sont faites pour les sportifs confirmés, elles sont à utilisées uniquement pour la compétition. Leurs semelles sont réalisées avec une texture en gel, ce qui assure une meilleure absorption des ondes de choc, ainsi qu’un certain confort des pieds. Mais elles restent relativement chères.

La couleur

De nos jours la plupart des marques de baskets proposent une collection de couleurs vives. Si vous êtes un adepte des courses nocturnes privilégiez ce type de couleurs en plus de votre équipement fluorescent.

Adultes ou enfants

Si vous avez de petits pieds, ne prenez pas des baskets réservées aux enfants! La morphologie pédestre n’est la même (pieds d’enfant = pieds non mature)!

Montantes ou non

Si vos chevilles risquent d’être mises à rudes épreuves (ex : Torsions, pivots et autres) privilégiez les baskets montantes, n’attendez pas la blessure pour remplacer vos baskets basses !

Lacets ou scratch

Il parait évident  de privilégier les baskets à lacets. Toutefois certaines paires de baskets montantes  sont composées de lacets et de scratch leurs utilités sportives sont déconseillées. Leurs buts essentiels sont d’être « à la mode ».

Quand renouveler ses baskets?

Dès qu’elles n’ont plus leurs propriétés technologiques (amorties du fait de déchirures, déformations…) changez-les ! N’attendez pas la blessure pour le faire.

Conseils

Trop de personnes lavent leurs chaussures en machine, ceci est un tort car cela peut nuire aux propriétés technologiques et physiques de la chaussure.

Nous vous conseillons donc de les laver quand elles sont très sales (boue) avec de l’eau savonneuse et une  brosse synthétique.

Rincez à l’eau douce et bien évidement …pas  de javel !

Nous le répétons vos pieds subissent une forte pression, ils ont tendance à gonfler en fin de journée. Pendant vos entrainements ils subissent le même sort, au-delà de 30 minutes d’effort. Il nous parait évident de choisir ces baskets au moment opportun c’est-à-dire après la journée de travail alors que le pied est « fatigué ».

Il existe un véritable marché de la chaussure sportive, les prix sont variables allant d’une vingtaine d’euros pour les moins chères jusqu’à  150 euros pour certaines chaussures high Tech. Alors avant d’investir, clarifiez vos objectifs et soyez sport!
Pratiquer une activité sportive peut comporter certains risques. Prenez rendez-vous chez votre médecin  il vérifiera votre état de santé, ne prenez pas à la légère cette recommandation.