Mon enfant veut arrêter les activités sportives extrascolaires ?

activité extra scolaire Vous vous demandez sans doute pourquoi?  Votre petit bambin abandonne-t-il une activité sportive au bout de trois mois alors qu’il vous a littéralement pris la tête pour s’inscrire ? Ou bien il change de discipline chaque année…Eh bien…Franchement nous n’en savons rien nous ne sommes tout simplement pas dans sa tête.

Essayons de changer d’angle de vue…

Si vous étiez à la place de votre enfant, qu’est ce qui ferait que vous changeriez de discipline chaque année? Une mauvaise ambiance? Pas d’amis sportifs? Un coach endormi ou qui ne s’occupe pas de vous? La liste peut-être très longue…

Contrairement à ce que vous pensez votre enfant a une idée bien précise de ce qu’il veut faire, …Vous plaire !!!! Il y a de grande chance pour que votre enfant veuille vous ressembler.

Pour lui permettre de mieux choisir, vous pouvez l’aiguiller surtout si c’est sa première activité. Par exemple, vous pourrez visionner ensemble les innombrables flux de vidéos de sport sur le net et surtout n’hésitez pas à proposer des cours d’essais.

Pour le cours d’essai, assurez-vous d’arriver à l’heure et ne faites pas l’erreur de partir mais RESTEZ jusqu’à la fin et vous saurez immédiatement ce qu’il en est.

Demandez vous si la pédagogie du coach correspond au caractère de votre enfant, c’est un élément nécessaire pour assurer le bon déroulement de l’apprentissage de votre enfant. Certes, dans un monde parfait le coach devrait s’adapter à votre enfant, mais les activités sportives extrascolaires subissent de plein fouet le phénomène de la quantité au détriment de la qualité. Parfois, le coach doit gérer plus de 20 enfants par cours. Afin de préserver la sécurité et le calme dans son cours le coach fait parfois preuve de discipline. Certains parents et enfants ne sont pas préparés à ce genre de pédagogie ce qui entraine parfois des querelles…

La démotivation hivernale

Le plus souvent, la démotivation des enfants est une banale baisse de régime. On est en hiver, il fait froid, la nuit tombe tôt, les enfants sont fatigués, sans compter les microbes qui s’ajoutent à la danse… autant d’éléments qui donnent furieusement envie de rester à la maison. C’est à ce moment précis qu’il faut l’accompagner à l’entrainement, si vous avez la possibilité bien évidement. Mais si votre enfant est malade, suspendez l’activité sportive en fonction des recommandations de votre médecin.

Le rejet total : un cas plutôt rare

Il peut aussi arriver que l’enfant fasse un vrai rejet. Dans ce cas, heureusement rare, vous le savez assez vite, car l’enfant se bloque ou pleure à chaque fois qu’il faut y aller. Les causes sont variables et nous ne les exposerons pas volontairement car nous pensons que vous connaissez suffisamment votre enfant. En aucun cas vous devez forcer votre enfant pour aller à l’entrainement. L’abandon de l’activité est la seule solution dès qu’il y a de la souffrance.

La voie du coach privée

Nos amis canadiens  ont très vite compris les bienfaits d’un coach privé pour enfants. A contrario, dans l’hexagone, nous pensons souvent qu’un coach privé rime avec «trop chère».

Nous le répétons encore une fois qu’est-ce que vous voulez vraiment pour votre enfant ? Qu’il s’amuse, qu’il progresse, qu’il ait confiance en lui…ou,vous cherchez juste une garderie ? C’est à vous qu’appartient la décision.

Pratiquer une activité sportive peut comporter certains risques. Prenez rendez-vous chez votre médecin  il vérifiera votre état de santé, ne prenez pas à la légère cette recommandation.