Le surentraînement

surentrainement-genouxQu’est-ce que cela veut dire ? Comme d’habitude on a pris le dictionnaire pour vous donner une explication littéraire dans un premier temps. Le surentraînement c’est « un excès d’exercices en vue d’une préparation sportive », à vrai dire cela ne nous avance pas vraiment.On va essayer de vous donner une explication un peu plus claire.

D’après nos différentes expériences, il est parfois difficile de faire la distinction entre la fatigue liée à l’entraînement et celle qui annonce l’installation d’un surentraînement.
Le diagnostic repose essentiellement sur l’interrogation du sportif et met en évidence un changement de comportement ainsi qu’une baisse de ses performances.
L’athlète peut être bougon, facilement irritable, ou le contraire totalement déprimé voire défaitiste, il peut également avoir des altérations de ses cycles de sommeil, ou bien encore perdre goût à la compétition et à son sport. Certains auront même une perte d’appétit et de poids. Tout ceci risque d’être accompagné de douleurs physiques et d’une modification des états émotionnels facilitant les blessures.

Alors faut- il s’alarmer ? Oui ! Mais pas de panique,

1 Diminuez l’entraînement ou mettez-vous au repos surtout s’il y a présence de blessures,

2 Consultez votre médecin afin de vérifier votre état, il vous prodiguera généralement une bonne dose de (calcium, magnésium et sels minéraux). Et surtout du repos pendant plusieurs jours voire semaines,

3 Revoyez votre alimentation et votre hygiène de vie. Elles font  partie intégrante de votre entraînement,

4 Intégrez une planification de vos entraînements =>  Tout progrès est voué à l’échec sans plan d’action (planification)

5 Dormez vraiment => Votre capital sommeil est précieux pour votre récupération

6 Analysez le fond du problème en vous posant des questions :
Comment faire pour que cela n’arrive plus? Mon objectif est, peut-être, trop important? Mon objectif peut-il être divisé en plusieurs étapes à franchir? Dois-je me faire suivre par un coach?…

Tous ces conseils pourront vous éviter de tomber dans le piège du surentraînement et souvenez-vous, vous n’êtes pas seul, vous avez toujours un ami, un collègue, internet voire un coach qui peut veut vous aider dans vos entraînements alors croyez en vous et soyez sport !

http://soyezsport.com/sport-maison-matos-avoir/

Commentaires