Les régimes faibles en glucides

MaigrirLes régimes faibles en glucides sont très efficaces. Cela a été prouvé scientifiquement.

Cependant, comme pour n’importe quel régime, les gens arrêtent parfois de perdre du poids avant d’atteindre le poids désiré.Voici les 15 principales raisons qui expliquent pourquoi vous n’arrivez pas à perdre de poids avec un régime faible en glucides.

Vous êtes en train de perdre de la graisse, vous ne vous en rendez pas compte

La perte de poids n’est pas un processus linéaire. Si vous vous pesez tous les jours, il y aura des jours où vous aurez moins de poids sur la balance, et d’autres jours où l’aiguille montera. Cela n’a pas pour signification que le régime ne fonctionne pas, à partir du moment où la tendance générale est à la baisse. Beaucoup de gens perdent beaucoup de poids la première semaine d’un régime faible en glucides, mais c’est surtout en raison de la perte de poids liée à l’eau. La perte de poids va ralentir de manière significative après cette phase initiale.Bien sûr, la perte de poids n’est pas la même que la perte de graisse.Il est possible, surtout si vous n’êtes pas habitué à vous peser, que vous gagnez du muscle en même temps que vous perdez de la graisse. Pour être sûr d’en perdre, utilisez autre chose qu’une simple balance (qui ment quand il s’agit de la graisse). Utilisez un mètre de couturière pour mesurer votre tour de taille et faîtes en sorte de faire mesurer votre pourcentage de masse grasse tous les mois.Et prenez aussi des photos. Tenez compte de la façon dont vos vêtements s’adaptent. Si vous cherchez à être plus mince et que vos vêtements sont plus lâches, alors c’est que vous PERDEZ de la graisse, quoi qu’en dise la balance.

En résumé : La perte de poids n’est pas linéaire et cela concerne bien plus que juste le poids de graisse corporelle. Soyez patient et utilisez d’autres moyens de mesure qu’uniquement une balance.

Vous n’avez pas suffisamment réduit les glucides

Certaines personnes sont plus sensibles aux glucides que d’autres. Si vous êtes sur un régime à faible teneur en glucides et que votre poids commence à se stabiliser, alors vous allez peut-être vouloir réduire encore plus les glucides. Dans ce cas, réduisez à moins de 50 grammes par jour les glucides.Quand vous descendez en dessous de 50 grammes par jour, vous allez devoir éliminer la plupart des fruits de votre alimentation, mais vous pourrez consommer des baies en petites quantités.Si cela ne fonctionne pas non plus, passer en dessous de 20 grammes de façon temporaire peut aider … mangez seulement des protéines, des graisses saines et les légumes verts à feuilles. Pour vous assurer que vous suivez vraiment un régime à faible teneur en glucides, créez un compte sur FitDay (c’est gratuit) et indiquez votre consommation de nourriture pendant quelques temps et surtout faites vous suivre par un professionnel.

Vous êtes tout le temps stressé

Malheureusement, cela ne suffit pas toujours de simplement manger sainement et de faire de l’exercice. Nous devons nous assurer que notre corps fonctionne de façon optimale et que notre environnement hormonal est favorable. Être stressé tout le temps maintient le corps dans un état constant de «combat ou de fuite» – avec des niveaux élevés d’hormones de stress, comme le cortisol. Avoir des niveaux de cortisol souvent élevés peut augmenter votre faim et votre envie de malbouffe.Si vous voulez réduire le stress, essayez la méditation et les exercices de respiration profonde. Evitez les distractions comme Facebook et les médias sur internet, et à la place, lisez plus de livres.

Vous ne mangez pas de la vraie nourriture

Un régime faible en glucides ne consiste pas simplement à réduire sa consommation de glucides. Vous devez remplacer les glucides par de vrais aliments nutritifs. Jetez tous les produits à faible teneur en glucides transformés qui ne sont pas vraiment de la nourriture et ne sont PAS BONS pour votre santé. Conservez les viandes, poissons, œufs, légumes et graisses saines, si vous avez besoin de perdre du poids.

En outre, «les petits craquages» comme les biscuits et brownies peuvent causer des problèmes, et cela, même s’ils sont fabriqués avec des ingrédients sains. Ils doivent être considérés comme des en-cas occasionnels, pas comme quelque chose que vous mangez tous les jours .Il est également important de manger suffisamment de LIPIDES. Si vous essayez de réduire les glucides ET les lipides, vous allez être affamé et vous sentir très mal .Avoir une alimentation uniquement basée sur les protéines est une très mauvaise idée. Un régime faible en glucides, riche en matières grasses et modéré en protéines est ce qu’il faut faire pour entrer en cétose, qui est l’environnement hormonal optimal pour brûler la graisse du corps.

Vous mangez trop d’oléagineux

Les noix et oléagineux sont de vrais aliments, cela ne fait pas de doute. Mais ils sont également très riches en matières grasses, les amandes par exemple ont environ 70% de leurs calories qui sont composées de lipides .Cependant, les noix et autres oléagineux peuvent très facilement être consommés en excès. Leur aspect croquant et leur haute densité en énergie nous donnent la possibilité d’en manger de grandes quantités, sans avoir de sentiment de satiété. Si vous grignotez des noix tous les jours (ou pire, du beurre d’oléagineux) alors il est probable que vous consommiez beaucoup trop de calories.

Vous ne dormez pas assez

Le sommeil est extrêmement important pour la santé en général et les études montrent que le manque de sommeil est lié au gain de poids et à l’obésité. Un manque de sommeil peut nous faire avoir d’avantage faim. Cela nous rend également fatigués et moins enclins à faire du sport et à manger sain. Le sommeil est l’un des piliers de la santé. Si vous faites tout bien, mais que vous n’arrivez pas obtenir un bon sommeil, alors vous ne verrez pas les résultats escomptés.Si vous avez des troubles du sommeil, consultez un médecin. Cela peut souvent se traiter facilement.

Quelques conseils pour améliorer le sommeil :

  • Évitez la caféine après 14 heures.
  • Dormez dans l’obscurité totale.
  • Évitez l’alcool et l’exercice physique peu de temps avant de dormir.
  • Faites une activité pour vous détendre avant de dormir, comme la lecture.
  • Essayez de vous coucher au même moment chaque soir.

Vous consommez trop de produits laitiers

D’autres aliments faibles en glucides, à savoir les produits laitiers, peuvent créer des problèmes pour certaines personnes. Certains produits laitiers, même s’ils sont faibles en glucides, sont encore assez riches en protéines. Les protéines, comme les glucides, peuvent augmenter les niveaux d’insuline, ce qui entraîne le stockage de l’énergie. La composition en acides aminés des protéines du lait peut causer un excès d’insuline très puissant. En fait, les protéines du lait peuvent créer des pics d’insuline dans le sang, autant que le pain blanc. Même si vous pouvez très bien tolérer les produits laitiers, en manger souvent et avoir des pics d’insuline peut être préjudiciable à l’adaptation métabolique qui doit avoir lieu pour bénéficier des atouts des régimes faibles en glucides.Dans ce cas, éviter le lait, le fromage, le yogourt et la crème. Le beurre est très bien car il est très faible en protéines et lactose, il ne créera donc pas de pics d’insuline.

Vous ne respectez pas votre programme sportif

Vous ne devriez pas faire du sport avec pour seul objectif de brûler des calories. Les calories brûlées pendant le sport sont, en général, limitées et peuvent facilement être réduites à néant par le fait de manger quelques bouchées de nourriture supplémentaires au repas suivant. Toutefois, le fait de faire de l’exercice est essentiel pour être en bonne santé physique et mentale. A long terme, le sport peut vous aider à perdre du poids en améliorant votre santé métabolique, en augmentant votre masse musculaire et peut vous faire vous sentir bien.Mais il est important de faire le bon type de sport. Faire simplement du cardio sur tapis ne va certainement pas vous donner de bons résultats et en faire trop peut même être préjudiciable.

  • Faire de la musculation : cela va grandement améliorer votre environnement hormonal et va augmenter votre masse musculaire, ce qui vous aidera à perdre du poids sur le long terme.
  • Intervalle training : faire des exercices à forte intensité est une excellente forme de cardio qui améliore votre métabolisme et augmente vos niveaux d’hormone de croissance.
  • Faible intensité : être actif et faire un exercice à faible intensité, comme la marche est une excellente idée. Le corps humain a été conçu pour se déplacer, pas pour s’asseoir sur une chaise toute la journée.

Vous consommez trop d’édulcorants

même si certains édulcorants ne comportent pas de calories, ils peuvent impacter votre appétit. Plusieurs études ont montré que les édulcorants artificiels peuvent avoir des effets sur l’appétit, soit de façon négative ou positive, et impliquer, dans certains cas, que les gens consomment plus de calories au global. En outre, la consommation d’édulcorants artificiels est associée à un gain de poids à long terme.

Cela dépend probablement des individus, mais si vous consommez beaucoup d’édulcorants et que vous ne perdez pas de poids, alors vous pouvez essayer de les supprimer de votre alimentation.

Vous avez des contraintes médicales

Certains médicaments sont connus pour stimuler la prise de poids. Si vous regardez la liste des effets secondaires des médicaments que vous prenez et que vous voyez « prise de poids » sur la liste – alors prenez rendez-vous avec votre médecin. Peut-être existe-t-il un autre médicament qui n’entraîne pas de prise de poids. Si vous respectez le régime mais que vous n’obtenez toujours pas de résultats, alors peut-être avez-vous un problème médical latent. Beaucoup de troubles hormonaux peuvent causer des problèmes de perte de poids, en particulier l’hypothyroïdie.Dans ce cas, prenez rendez-vous avec votre médecin. Indiquez-lui que vous avez des problèmes pour perdre du poids et que vous voulez exclure tous les problèmes médicaux.

Vous êtes toujours en train de manger

C’est un mythe persistant dans les milieux de la santé et du fitness que tout le monde devrait consommer de petites portions, tout au long de la journée. Cela a effectivement été étudié en détail. Il n’existe pas d’avantage prouvé dans le fait de manger des repas plus fréquents et plus réduits. Il est naturel pour les humains de manger moins de repas par jour et d’avoir parfois de longues périodes sans nourriture. Certaines personnes pratiquent ce que l’on appelle le jeûne intermittent, ce qui est lié au fait de manger dans une fenêtre de huit heures chaque jour ou d’effectuer 24 heures de jeûne 1 à 2 fois par semaine. Cela peut être très utile pour passer un palier.

Vous faîtes trop d’écart

Pour les personnes qui sont en mesure de se contrôler, avoir des repas où l’on peut faire des écarts peut convenir. Pour d’autres, en particulier ceux qui sont enclins à la dépendance alimentaire, avoir des repas de relâche est susceptible de faire plus de mal que de bien. Si vous faîtes souvent des écarts… soit avec des «petites astuces» ici et là ou des journées entières de relâche où vous ne consommez rien d’autre que des produits mauvais pour la santé, cela peut facilement ruiner tout vos progrès.

Avoir plus de 1-2 repas de relâche par semaine (ou un repas par jour) est excessif. Si vous n’arrivez pas à vous contrôler par rapport aux aliments mauvais pour la santé, peu importe ce que vous essayez, alors vous avez peut-être un comportement addictif par rapport à la nourriture. Dans ce cas, le fait de supprimer complètement la malbouffe de votre vie est sans doute une bonne idée.

Vous mangez trop de calories

À la fin de la journée, les calories comptent. L’une des principales raisons pour lesquelles les régimes à faible niveau de glucides sont si efficaces, c’est qu’ils réduisent l’appétit et font que les gens, sans se l’imposer, mangent moins de calories au global. Si vous n’arrivez pas à perdre du poids, mais que vous faîtes tout ce qu’il faut, alors essayez de compter les calories pendant un certain temps. Une fois de plus, créez un compte gratuit sur FitDay et suivez votre consommation pendant quelques jours. Si vous visez un déficit de 500 calories par jour, cela devrait théoriquement vous faire perdre 500 g de poids par semaine (ne fonctionne pas toujours en pratique).

Votre objectif n’est pas réaliste

Au final, perdre du poids prend du temps. C’est un marathon, pas une course. Perdre 500 g à 1 kg par semaine est un objectif réaliste. Certaines personnes vont perdre du poids plus rapidement que cela, d’autres plus lentement. Mais il est aussi important de garder à l’esprit que tout le monde ne peut pas ressembler à un top-modèle. À un certain moment, vous arriverez à un poids de forme, qui peut être au-dessus ce que vous avez initialement espéré.

Vous avez été en déficit calories trop longtemps

Je ne pense pas que cela soit une bonne idée d’être en déficit calorique pendant trop longtemps.Les gens les plus maigres sur terre (les gens qui font du culturisme et les top-modèles) ne le font jamais. Ils font des cycles de «prise» et de «déficit ». Si vous êtes en déficit calorique pendant plusieurs mois (ou années), à la fin votre taux métabolique peut ralentir. Si vous avez suivi un régime pendant une longue période, puis une période de deux mois où vous visez à vous «maintenir» et gagner un peu de muscle, peut être que ce dont vous avez besoin est de recommencer. Bien sûr, cela ne signifie pas de consommer de mauvais aliments, un peu plus de bons aliments. Après que ces deux mois soient terminés, vous pouvez commencer « un régime » à nouveau.

Vous n’êtes pas seul ! Lorsque vous  entreprenez la démarche de maigrir,  faites-vous accompagner par un ami, un parent,  un collègue,  à deux c’est plus marrant,  et surtout  dans un premier temps consulter votre médecin, puis votre coach sportif. Rendez-vous sur notre forum pour tous renseignements.

Forum soyezsport.com

 

Source : http://authoritynutrition.com/15-reasons-not-losing-weight-on-a-low-carb-diet/

Le sport d’endurance est-il une menace pour les dents?

sport 1le sport d’endurance est-il vraiment une menace pour les dents ? Aussi surprenant que ce titre d’article puisse paraitre, en effet, les sports d’endurance ont une action sur la bonne santé de nos dents.Lorsque vous faites du sport, vous faites transiter de grandes quantités d’air dans vos poumons et donc, le plus souvent, vous avez la bouche ouverte.

Cette grande ouverture de la bouche provoque un assèchement des muqueuses, qui profite aux bactéries, notamment les bactéries appelées cariogènes (responsables des caries). Si on y rajoute les ravitaillements sucrés (barres énergétiques, boissons, etc.) c’est une situation idéale pour la prolifération des bactéries :

Que faut-il faire ?

Idéalement il faudrait se nettoyer les dents après chaque ravitaillement, ce qui est impossible.

Alors, l’alternative consiste à se rincer la bouche avec de l’eau claire et se gargariser.

Qui est touché par ce phénomène ?

Évidemment les sports qui demandent du souffle et intégrant de la course : football, courses, etc.

Ce phénomène moins connu du grand public est tout de même connu dans le sport de haut niveau (par les médecins du sport) puisqu’une clause est même prévue dans les contrats des jeunes footballeurs des centres de formation comme le PSG. Cette clause les oblige à se rendre chez le dentiste au moins 1 fois par an. Pourquoi autant d’attention pour un problème dentaire ? Il y a plusieurs explications possibles :

  • Crainte de la persistance de ces foyers infectieux :
  • Un abcès dans la bouche pourrait être un nid idéal pour les bactéries.

Cette infection pourrait alors s’étendre et toucher les tendons, les articulations, les muscles,… ce qui deviendrait problématique pour le sportif.

La posturologie 

Les médecins du sport sont partisans d’une pensée que l’on appelle en médecine « la posturologie » (se représenter le corps comme un mobile articulé, avec une interaction fine entre les différents étages).Prenons l’exemple d’une personne qui a mal aux dents et qui ne va mâcher que d’un seul côté ou qui va fermer sa bouche différemment, cela va probablement incliner la tête de manière inhabituelle, ceci va peut-être se transmettre au niveau des tensions des muscles du cou, puis créer un décalage des épaules, une déviation de la colonne vertébrale et ainsi de suite.Il est donc assez fréquent qu’en posturologie, on explique un problème de pied par un problème d’occlusion dentaire.

L’exemple de Ronaldinho (professionnel  du football)

footballRonaldinho  est un bon exemple, car c’est un joueur très souriant. Lorsqu’il jouait au PSG, il avait la particularité d’avoir une dentition en désordre.En 2013, il a pris la résolution de se faire installer un sourire de mannequin.Cela illustre parfaitement ce que l’on est capable de réaliser en dentisterie, on peut masquer les défauts, blanchir les dents et bien entendu les soigner.Ce sourire a un coût : 50 000€.

Si Ronaldinho a pu se l’offrir grâce à son salaire très élevé et une époque aux techniques de pointes, Louis XIV (qui lui, n’était pas au PSG) n’était pas logé à la même enseigne. S’il était peut-être au 17ème siècle l’homme le plus riche du monde, lorsqu’il avait mal aux dents, il n’y avait pas d’alternative, on arrachait la dent.On sait d’ailleurs qu’avant l’âge de 50 ans il était totalement édenté. Alors petit conseil faites, comme dans la Pub «  M tes dents et soyezsport ! Rendez-vous sur notre forum pour plus de renseignements. 

Cliquez sur l’image
pour vous inscrire

Forum soyezsport.com

 

 

Les femmes lancent les hostilités : Les Arts martiaux

Femmes

De plus en plus de femmes poussent aujourd’hui les portes des salles réservées aux sports de combat. Mais derrière elles, vous trouverez autant de disciplines que d’occasions de se la jouer  » la femme qui n’a pas froid aux yeux « .Cap sur les tendances de l’année!

 

La boxe

Le plus populaire des sports de combat a redoré son blason grâce au film de Clint Eastwood,  » Million Dollar Baby « . Aujourd’hui, on enfile toujours ses gants mais on a le choix entre plusieurs variantes : Anglaise, kick boxing, boxe thailandaise , (attention les coups de pieds !),et même le MMA (mixte martial Arts).Il ne vous reste plus qu’à monter sur le ring !

Le jiu-jitsu brésilien

Son nom signifie  » art doux  » ou  » technique de souplesse  » en japonais. Voilà qui devrait réjouir celles qui jusqu’à maintenant étaient effrayées de devoir un jour aller au bureau avec des béquilles ou un énorme cocard. Même si l’on retrouve les techniques nippones de luxation, projection et strangulation, il s’agit d’un art martial non violent. Le principe de base du Ju Jitsu est l’utilisation de la force de l’adversaire. Cela en fait tout naturellement une discipline praticable par toutes, quel que soit son gabarit.

Le krav maga

Cette technique d’auto-défense israélienne  est utilisée par de nombreuses polices et troupes d’élite internationales. L’objectif : apprendre à se défendre simplement et naturellement. La logique n’est pas esthétique, la priorité est donnée à l’efficacité. Ici tous les coups sont permis. Mais attention, on vous apprendra également à gérer une situation de combat, la prévenir et l’éviter, même si vous portez une jupe et des talons !

Le Penchak silat

Le Penchak-silat est un art martial d’origine Indonésienne, extrêmement redoutable lorsque vous pratiquez sérieusement le pionnier en Europe est Charles Joussot « Fisfo system ».

Le MMA

Le MMA ou les « Arts martiaux mixtes » sont un mélange d’arts martiaux et de sport de combat, avec des règles bien établis, à ne pas confondre avec une simple bagarre de rue.

Pourquoi choisir un sport de combat

Mesdames, vous cherchez un sport qui soit à la fois ludique et efficace pour vous faire un corps de rêve, excellent pour le moral et qui plus est amusant ? Parmi les sports de combat, vous trouverez forcément une discipline à la hauteur de vos exigences.

Ce type de sport muscle toutes les parties du corps : biceps, triceps, dorsaux, fesses, abdos… tout y passe. Le raffermissement total est garanti ! Cerise sur le gâteau : vous gagnerez également en souplesse et en endurance. Mais combattre permet également de maitriser son corps, et donc de mieux l’aimer. On s’affirme, on acquiert une confiance en soi incroyable et bien sûr on évacue son stress tout en apprenant à contrôler son agressivité. Bon point pour vous si vous réussissez à garder ces acquis en dehors de la salle de sport, et notamment au bureau !

Se défouler, donner des coups, faire des prises, ou prendre certaines postures, c’est fatiguant et c’est bien là tout l’intérêt. Vous faites travailler votre corps et votre cardio tout en vous amusant et sans vous en rendre compte. Par ailleurs, vous apprenez à vous défendre et à gérer une éventuelle situation d’attaque. Parfait pour vous Mesdames qui aimez sortir le soir sans chaperon.

En dépit d’une image masculine liée à la dimension  du combat, la peur de coups et de bleus, les femmes peuvent parfaitement enfiler les gants, kimonos et autres accessoires nécessaires à la pratique de ces sports. Avis aux têtes brûlées, les hommes adorent voir les femmes jouer les amazones ! Alors n’hésitez plus à vous lancer et soyez sport ! Rendez-vous sur notre forum pour plus de renseignements.

Cliquez sur l’image
pour vous inscrire

Forum soyezsport.com

Rajeunir naturellement avec le sport ?

chŽrie je me sens rajeunirRajeunir naturellement avec le sport est ce vraiment possible? Combiné à une alimentation équilibrée, le sport a le don d’entretenir votre santé cardiaque et mentale. Peut-il avoir un effet sur votre peau, et ainsi vous rajeunir ?

En quête de l’élixir parfait, la réponse ne se trouve pas (seulement) dans la salle de bain ni chez les chirurgiens. Mais peut être sur le terrain de sport. Eh oui, l’activité physique assure un lifting naturel et peut faire office de fontaine de jouvence.

Intensif ou relax ? Quel que soit votre profil de sportif, vous avez « tout bon » en pratiquant une activité physique régulière chaque semaine si vous souhaitez préserver le capital beauté de votre peau.

Le  derme ne demande qu’à vivre en le stimulant, et c’est précisément ce qu’il se passe lorsque vous vous mettez à courir, nager, danser…

Sur votre visage, les perles de sueurs liées à la sudation permettent en effet à votre peau de respirer. Les pores se dilatent, vos traits se détendent. Et au-delà du bien-être intérieur que procure l’effort physique, le plaisir se lit sur votre visage !

 Les  travaux de recherches  outre atlantique

A en croire les récents travaux de chercheurs canadiens de l’Université McMaster (Ontario), le sport permettrait de ralentir le vieillissement cutané. « En plus d’entretenir le potentiel cognitif, le cœur, les muscles et d’accroître la fertilité, le fait de pratiquer une activité physique donnerai  à la peau un aspect plus jeune ».

Pour le prouver, ils ont suivi 29 participants de 20 à 84 ans. La première moitié était contrainte à la sédentarité. La seconde a dû pratiquer 3 heures de sport par semaine. Pour chacun, un échantillon de peau a ensuite été prélevé pour être observé au microscope afin d’évaluer l’âge du derme. Résultat, « la peau des participants de plus de 60 ans prenait l’apparence de celle d’une personne de 20 ans », ont indiqué les chercheurs.

Sur le long terme, ce sont même les rides, les poches sous les yeux et le teint grisâtre de l’hiver qui seront amenés à disparaître. Et pour cause, le renouvellement cellulaire et la synthèse de collagène seront accélérés sous l’effet de l’activité.

Conclusion donc, si les premiers signes de vieillissement apparaissent naturellement vers 40 ans, il est conseillé de prendre soin de sa peau à tous les âges, en bougeant alors soyez sport ! Pour plus de renseignements rendez-vous sur notre forum.

Source: The New York Times, 16 Avril 2014

Cliquez sur l’image
 pour vous inscrire

Forum soyezsport.com

 

Comment vaincre l’incertitude par le sport

cool (2)Je n’aime pas les situations d’incertitude cela me stresse ; le sport va-t-il contribuer à mon retour au calme ?

Comme d’habitude nous avons pris le dictionnaire afin de connaitre l’étymologie du mot incertitude, voici ce nous avons trouvé « État de quelqu’un qui ne sait quel parti prendre, ou état plus ou moins préoccupant de quelqu’un qui est dans l’attente d’une chose incertaine ».Ah ! Intéressant mais …

Approfondissons les choses

Voici ce que nous pouvons dire sur la notion d’incertitude. Elle implique l’idée d’inconnu, d’une réalité qui change, et pour certains une idée de faiblesse. Nous cherchons tous des sources de certitude, des emplois qui ne changent pas et un sentiment de sécurité qui dure toujours (mariage, lieu d’habitation et autres)

Prenons un exemple concret, une personne qui est désireuse de passer un concours  de sapeur-pompier et malgré une préparation physique poussée, reste incertaine de ses capacités !

Cette incertitude nait de la conjonction de situations qui mélangent un contrôle faible sur l’évènement en lui-même (leconcours), des facteurs d’imprévisibilités (heure, le transport…) de la nouveauté (premier concours), qui menacent directement ou indirectement  l’égo. Ce phénomène engendre des dialogues internes du genre « je ressens que je ne maitrise pas la situation et je ne sais pas ce qu’il peut se passer ceci me fait douter de mes capacités ». Pas besoin de vous dire qu’avec  ce genre de dialogue cette personne a de grandes chances d’échouer.Alors pourquoi ne pas accepter simplement l’incertitude du moment et changer d’attitude ?

« Dans  la nature rien est fixe, tout est mouvement »…Lao Tse

L’incertitude et le changement

Prendre la décision de changer crée un déséquilibre émotionnel temporaire, ce qui peut être très perturbant, à tel point qu’il peut nous arriver à tous de rester passifs et inactifs face à une situation familière même si elle ne nous convient pas et  nous rend malheureux. L’argument le plus classique est «je sais ce que je perds, mais je ne sais pas ce que je vais gagner ».

En réalité cette croyance populaire se justifie par le fait de vivre quelque chose de familier et prédictible. Évidement elle est le reflet d’une peur qui pousse à l’inaction

La peur du jugement et l’incertitude

Sortir de sa zone de confort et rentrer dans la zone d’incertitude  nous met dans une position où nous pourrons peut-être être critiqués par les autres. Des pensées telles que  « qu’est-ce que les autres vont dire ou si je me trompe tout le monde le saura » peuvent faire basculer la balance d’un côté plutôt que de l’autre.

Défiez  l’incertitude pour en faire un moteur

Apprendre à gérer l’inconfort et la peur du jugement créés par l’incertitude sont deux aptitudes à développer afin  de passer de l’inaction à l’action, du confort passif à l’ouverture et  la curiosité.

Comment ?

Eh bien en changeant vos formulations, traiter la solution et non le problème c’est ainsi que la question «  Comment pourrais-je éliminer l’incertitude du moment ? » devient après reformulation « Comment puis-je me sentir à l’aise », ou « Comment puis-je m’appuyer sur cette incertitude pour en faire un moteur ».

Et le sport dans tout cela !

Récapitulons, l’incertitude est avant tout psychique puis elle crée un inconfort physique qui à son tour peux nous inhiber. Pour pallier à cela, la pratique d’un sport  nécessitant une concentration combinée à des efforts physiques parait l’idéal ex : Yoga. En effet vous devez gérer à la fois vos pensées et votre corps

Relaxer vous et libérez-vous du résultat !

Permettez-vous de profiter des choses qui vont bien, arrêtez de vous focaliser sur ce qui ne va pas ! Généralement vos pensées sont exagérées par rapport à la réalité des faits ! La vie est remplie de situations incontrôlables que vous le vouliez ou non, la terre ne s’arrêtera pas de tourner pour vous. Plus nous passons du temps à regarder cette incertitude en face, plus nous devenons experts pour y faire face alors Soyez sport

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

 

Comment trouver la motivation pour faire du sport ?

filles-sportives

Qu’est-ce que la motivation ?
Voyons voir ce que l’on nous propose sur le web, après quelques minutes de recherche nous trouvons une définition qui nous semble à peu près compréhensible :
La motivation se manifeste habituellement par un déploiement d’énergie ! Ok  très bien mais quelle type d’énergie : chimique, mécanique ou  les deux ?
Ayant suivi et préparer des sportifs de tous niveaux, voici ce que l’expérience nous dit sur la motivation.
La motivation à elle seule ne déclenche pas votre énergie, car  il n’en résulte aucune action
« je suis super motivé !!! Oui c’est bien !Mais pour quoi faire ?».

Sans objectif précis votre motivation est insuffisante, vous commencez à comprendre pourquoi certaines personnes  deviennent esclaves  de régimes  alimentaires en tout genre. Chaque été elles sont motivées par le fait de  « briller » dans leur maillot de bain,  mais une fois que la saison estivale est passée, elles supportent un violent rebond pondéral!

Cet exemple nous montre l’importance de la synergie entre la motivation « le moteur, l’envie, la possibilité… », et le but « ce que vous voulez vraiment ». Cette association donnent naissance à la première action que vous allez exécuter.

La confiance en soi est-elle primordiale pour être motivé ?

Partons d’un principe simple lorsque vous êtes vraiment  motivés et que vous savez ce que vous voulez, vous ressentez une énergie positive, vous êtes déterminé «prêt à agir». Par déduction cela vous rassure et a donc une influence sur la confiance en soi.

Vous réussissez à décrocher un entretien professionnel (la motivation), pour un poste que vous désirez vraiment (le but)! Vous connaissez vos compétences et vous êtes préparés! Vous visualisez votre réussite! Ces renforcements positifs développent votre confiance en vous ils augmentent vos chances de réussites, même si le résultat n’est pas celui que vous souhaitez, vous ne serez pas déçu par votre performance, car c’est bien ce qui compte «  ne pas se décevoir »… ? Alors Soyez sport

 

Les effets du sport sur la santé !

 

Les effets du sport sur la santé !

Soyez sportLe sport rend plus intelligent

L’amalgame « muscle plein tête vide » sonne de plus en plus faux. Plusieurs études ont montré que les sports d’endurance tel que la course et le ski de fond, lorsqu’ils sont pratiqués de manière raisonnable, facilite le transport de l’oxygène des poumons jusqu’aux territoires les plus profonds de l’organisme et excitent ainsi efficacement les commandes cérébrales

Le sport renforce  les os

La charpente de  l’être humain est continuellement soumise à l’action des cellules qui fabriquent ou détruisent les substances osseuses. Les tensions exercées par une activité physique constituent un stimulant nécessaire au maintien de l’équilibre délicat qui existe entre les deux

Le sport consolide le cartilage

Une activité physique est nécessaire à une bonne nutrition du cartilage. Lorsqu’une articulation est immobilisée pendant une longue durée, le cartilage s’amincit et se fragilise

Le sport améliore la qualité du vieillissement

Le sport  repousse les seuils de sarcopenie et d’ostéoporose (vieillissement de la masse musculaire et du système osseux) impactant positivement toute la structure du corps (os, tendons, articulations, hormones…)

Le sport sert d’exutoire. La libération de différentes hormones provoque une sensation de légèreté et permet de mieux appréhender la morosité quotidienne

Le sport développe le cœur. Le myocarde est un muscle strié squelettique, plus il travaille, plus il grossit et plus il réduit ses pulsations par minute. Il apporte ainsi les nutriments nécessaires au bon fonctionnement du corps par l’intermédiaire de la circulation sanguine. Cet équilibre diminue les risques de pathologies cardiovasculaires (hypertension, diabète type 2…)

Le sport fluidifie le sang

Une activité sportive (ex la marche) augmente la fréquence cardiaque et la vascularisation. Cette synergie favorise l’élimination des déchets et augmente les cellules mitochondriaux (cellules oxygènes). L’inactivité favorise la stase sanguine, surtout en position assise sur chaise par exemple, le retour du sang vers le cœur est bloqué par le bord du siège qui vient comprimer les artères fémorales, donc si cela arrive faites une pause et marchez !

Le sport facilite le transit intestinal

Dès que vous êtes en position « debout » vous avez une action sur les muscles superficiels qui protège vos viscères…le grand droit « les abdos » ! Si par exemple, vous ajoutez une séance de squats vous aurez une très forte action sur votre ventre donc sur votre transit

Le sport aide à dormir

L’activité sportive accentue la profondeur du sommeil. C’est pourquoi elle a  de l’effet  sur toutes les phases du sommeil, mais cet effet n’existe que si le sportif utilise un certain niveau de son de son VO2 max, c’est-à-dire un certain pourcentage de sa capacité respiratoire

Le sport aide à mincir

Associé avec une bonne hygiène de vie le sport facilite l’amincissement. A condition de respecter la formule dite « manger moins et dépenser plus »

Aujourd’hui!

Depuis plus de 20 ans, la science reconnaît les bienfaits du sport sur la santé. Une grande enquête menée auprès de 8 000 personnes réalisée par le Journal des Femmes et Santé-Médecine indique que les français connaîtraient les effets de l’activité physique sur le poids mais beaucoup moins sur la santé. Les médecins sont quant à eux peu nombreux à prescrire du sport en prévention à leurs patients et reconnaissent  un manque de communication avec les professionnels de la remise forme.

Le risque de développer une maladie est pourtant diminuée avec la pratique d’exercices et pourrait réduire ainsi les frais de santé qui peuvent être très élevés en cas de maladies chroniques. Les professionnels de la santé sont encore trop retissant pour faire appel régulièrement au coach sportif. C’est pour cela que nous avons 10 années de retard sur nos amis anglo-saxons, suédois et australiens ? Sans doute  attendons-nous que le taux d’obésité morbide ait atteint son paroxysme ?

Nous pourrions écrire des pages entières sur les bienfaits du sport comme sur l’anxiété et la dépression, les lombalgies, les maladies musculo-squelettiques, la sexualité… De plus, le sport exerce un rôle psychosocial : il renforce l’estime de soi, il permet l’intégration à un milieu social et limite ainsi certains problèmes d’isolement.

La plupart d’entre vous diront « Ouais rien de nouveau je suis au courant ! ». Effectivement rien de nouveau, hormis le nombre de vies qui auraient pu être prolongées avec une meilleure hygiène de vie et une activité sportive régulière….

Vous le savez certes !

Mais l’appliquez-vous ou attendez-vous que  la vie décide pour vous ? …soyez sport !

Pratiquer une activité sportive peut comporter certains risques. Prenez rendez-vous chez votre médecin  il vérifiera votre état de santé, ne prenez pas à la légère cette recommandation.

http://soyezsport.com/portrait-dune-sportive/

Vos baskets sont-elles idéales pour votre entrainement ?

basket 2 (1)Lorsque vous pratiquez une activité sportive, votre pied a tendance à glisser vers l’avant de plusieurs millimètres, voire d’un centimètre. Si vous y ajoutez la chaleur, vos pieds deviennent une vraie centrale à charbon, je vous laisse vous rappelez les sensations que vous avez lorsque vous enlevez vos chaussures après votre deux heures de training. Vous avez cette impression d’avoir les pieds qui ont doublé de volume!

Afin d’améliorer la vie de votre voute plantaire voici quelques principes de bases pour acheter des baskets.

Clarifier  ce que vous  voulez faire  avec cet achat !

Fixer vous un prix, choisissez votre activité sportive, définissez  votre nombre de séances par semaine ou le nombre de kilomètres par séance…Demandez-vous pourquoi cet achat ?

Choisissez votre basket en fonction de votre activité sportive

Évitez par exemple les baskets à semelle plate pour courir de type baskets pour la boxe; même pour une course légère de quelques minutes! La semelle est si plate que vous allez augmenter vos risques de tendinites aux voutes plantaires, ce qui est fort désagréable.

Votre taille de pieds

Rappelez-vous vos pieds vont subir différents frottements donc vos chaussures d’entrainement, qui seront souvent supérieures d’une-demi taille voire d’une taille par rapport à vos chaussures de ville.

Votre poids

Les pieds supportent le poids de votre charpente, si vous y ajoutez des mouvements, vous comprenez bien qu’il aura une incidence sur vos articulations et sur vos pieds. En quelque sorte les baskets servent de remparts aux ondes de chocs provoquées par l’activité sportive, votre poids doit donc être pris en compte.

Pronation ou supination

foulée sportive 2

 

 

 

 

 

 

 

 

Le poids de vos baskets

Il sera adapté en fonction de vos performances et de votre niveau d’exigence. Les baskets qui sont en dessous de 350gr sont faites pour les sportifs confirmés, elles sont à utilisées uniquement pour la compétition. Leurs semelles sont réalisées avec une texture en gel, ce qui assure une meilleure absorption des ondes de choc, ainsi qu’un certain confort des pieds. Mais elles restent relativement chères.

La couleur

De nos jours la plupart des marques de baskets proposent une collection de couleurs vives. Si vous êtes un adepte des courses nocturnes privilégiez ce type de couleurs en plus de votre équipement fluorescent.

Adultes ou enfants

Si vous avez de petits pieds, ne prenez pas des baskets réservées aux enfants! La morphologie pédestre n’est la même (pieds d’enfant = pieds non mature)!

Montantes ou non

Si vos chevilles risquent d’être mises à rudes épreuves (ex : Torsions, pivots et autres) privilégiez les baskets montantes, n’attendez pas la blessure pour remplacer vos baskets basses !

Lacets ou scratch

Il parait évident  de privilégier les baskets à lacets. Toutefois certaines paires de baskets montantes  sont composées de lacets et de scratch leurs utilités sportives sont déconseillées. Leurs buts essentiels sont d’être « à la mode ».

Quand renouveler ses baskets?

Dès qu’elles n’ont plus leurs propriétés technologiques (amorties du fait de déchirures, déformations…) changez-les ! N’attendez pas la blessure pour le faire.

Conseils

Trop de personnes lavent leurs chaussures en machine, ceci est un tort car cela peut nuire aux propriétés technologiques et physiques de la chaussure.

Nous vous conseillons donc de les laver quand elles sont très sales (boue) avec de l’eau savonneuse et une  brosse synthétique.

Rincez à l’eau douce et bien évidement …pas  de javel !

Nous le répétons vos pieds subissent une forte pression, ils ont tendance à gonfler en fin de journée. Pendant vos entrainements ils subissent le même sort, au-delà de 30 minutes d’effort. Il nous parait évident de choisir ces baskets au moment opportun c’est-à-dire après la journée de travail alors que le pied est « fatigué ».

Il existe un véritable marché de la chaussure sportive, les prix sont variables allant d’une vingtaine d’euros pour les moins chères jusqu’à  150 euros pour certaines chaussures high Tech. Alors avant d’investir, clarifiez vos objectifs et soyez sport!
Pratiquer une activité sportive peut comporter certains risques. Prenez rendez-vous chez votre médecin  il vérifiera votre état de santé, ne prenez pas à la légère cette recommandation.

 

Femme, maman, et faire du sport

maman sportComme la plupart des femmes j’ai commencé la pratique d’un sport pour perdre du poids
Jeune j’étais un peu trop accroc au Nutella et rapidement ma courbe de poids s’en est ressentie. A 18 ans j’ai pris conscience qu’il fallait stopper l’hémorragie. J’ai donc décidé de faire ce qui me paraissait important.Je me suis mise à la course à pieds et j’ai appris à nager correctement afin de pratiquer la natation.A l’approche de mes 20 ans je me suis faite  agressée physiquement, cela n’a fait qu’accroitre ma détermination d’être forte physiquement et mentalement. Je me suis donc orientée vers un sport de combat. Les premiers mois ont été très difficiles je n’avais pas l’habitude d’avoir des hématomes, de plus mon instructeur ne me lâchait pas ! Il me disait souvent « pour moi, il n’y a pas de femmes ou d’hommes dans cette salle il n’y a que des boxeurs, donc tout le monde a droit au même traitement».

Effectivement en réfléchissant bien j’avais mis la barre haute en m’inscrivant à des cours de Muay Thai. Comme le dit le proverbe « je n’ai pas lâché l’affaire » puis j’ai progressé  cela m’a permis d’apprendre à me défendre et par la même occasion de mincir mais surtout à gagner confiance en moi.

Dès lors je ne me suis jamais arrêtée de faire du sport !

Aujourd’hui maman de trois petits bambins, je continue à m’entrainer de différentes façons, (musculation, boxe thaïlandaise, footing, fitness) et malgré mon emploi du temps très serré j’ai toujours du temps pour m’entraîner et cela depuis presque 20 ans. L’entraînement est pour moi une solution à tout, une manière de se retrouver avec soi-même et d’avancer.
Pratiquer une activité sportive peut comporter certains risques. Prenez rendez-vous chez votre médecin  il vérifiera votre état de santé, ne prenez pas à la légère cette recommandation, vous seriez surpris de savoir le nombre de personnes qui ont une déficience cardiaque sans le savoir.

Elodie.C